Cette évaluation se focalise sur le développement de chaque structure de protection communautaire. Elle n’entre pas en profondeur de toutes les dimensions des connaissances théoriques et pratiques des membres, moins en subsistance sur tous les critères standards d’évaluation, en l’occurrence ; (i) la pertinence, (ii) l’efficacité, (iii) l’efficience, (iv) la pérennité et (v) l’impact. Toutefois, malgré que l’exercice ne dégage pas tous les éléments essentiels susceptibles de prouver suffisamment que les actions du projet convergent sans nul doute vers une finalité encourageante, il permet cependant, de desceller les points périphériques qui peuvent minorer les
résultats du projet.
L’objectif ultime de l’exercice est de dégager l’échelle des connaissances des membres des SPC sur la protection et ses thématiques spécifiques par rapport à la durée de la première phase du projet.
Cerner les éléments susceptibles de contribuer efficacement à la pérennité des activités desstructures de protection.
Une matrice d’évaluation a été conçue par le chargé de suivi-évaluation et elle a été validée par l’équipe du programme protection. Cette matrice a servi de guide pour récolter les informations auprès des membres des structures et du réseau de plaidoyer. La matrice contient les activités principales des structures de protection notamment (i) Lire et écrire, (ii) Faciliter une réunion hebdomadaire et mensuelle des SPC (iii) Faciliter les séances d’échanges et revues bimensuelles des PPC et PPF, (iv) Former les autres membres ou les membres de la communauté, (v) Faciliter une sensibilisation, (vi) Mener les actions de plaidoyer, (vii) Analyser situation de protection (collecte, triangulation, documentation et partage des incidents et autres informations relatives à la
protection) Le chargé de suivi et évaluation a profité des Assemblées Générales pour faire cet exercice avec les membres de chaque structure. L’exercice a été participatif. Les membres de chaque structure y ont
participé pour confirmer ou infirmer les informations recueillies dans le focus groups. Les analyses et les réponses aux questionnements ont été données par toute l’équipe du projet. Une attention particulière a été portée sur l’émulation et le besoin des membres des SPC quant à ce qui concerne l’alphabétisation. Pour ce, il a été question de découvrir le nombre des membres dont les capacités de lire et écrire ont été développées grâce à l’activité d’alphabétisation réalisée par FOPAC. L’on voudrait savoir combien d’hommes et combien de femmes ont-ils bénéficié de cette activité.
Ce rapport permet de dégager la tendance du seuil de l’échelle de participation de toutes les catégories, en l’occurrence les hommes et les femmes. Il donne la lumière sur le respect de cinq étapes de l’échelle de participation notamment, (i) présence physique, (II) participation, (III) prendre la parole, (IV) de fendre ses idées, (v) prendre une décision.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *